L’homme défiguré. L’imaginaire de la corruption et de la défiguration

L’homme défiguré. L’imaginaire de la corruption et de la défiguration

L’homme défiguré. L’imaginaire de la corruption et de la défiguration

Édité par Pierre VAYDAT

ISBN 2-84467-042-3

 

 

Plus de détails

Prix réduit !
9,75 € TTC

19,50 € TTC

(remise de 50 %)

Le thème de la défiguration englobe tous les faits et les mythes relatifs à ce qu’on appelle plus communément condition pécheresse, aliénation, décadence, dégénérescence ; en somme, tout ce qui, dans le phénomène humain, représente un écart, un égarement ou même une dissonance esthétique par rapport à une figure de l’homme relevant de la sainteté, de l’idéal ou, sur un plan biologico-matérialiste, de la santé mentale et physique. Il y a eu d’abord les conceptions platoniciennes et judéo-chrétiennes de l’ère métaphysique et théologique. À celles-ci sont venues se superposer, mais sans les faire disparaître, et même en contractant avec elles de curieux mariages, le rousseauisme, le marxisme et le racisme sous leurs divers avatars. Le paradigme de l’homme défiguré peut inspirer, dans le domaine politique, tous les raidissements et toutes les surenchères. Il peut être invoqué pour justifier une idéologie de la régénération nationale comme pour légitimer une doctrine émancipatrice. Dangereux politiquement par sa charge d’irrationalisme, le thème de la défiguration a été immensément fécond au plan des arts et des littératures. Le religieux, le politique, la pensée philosophique, les arts et l’expression littéraire : voilà les cinq cadres d’une réflexion commune sur l’une des préoccupations anthropologiques les plus constamment fascinantes.

Panier  

(vide)