La « littérature d’art » : entre critique et création

La « littérature d’art » : entre critique et création

La « littérature d’art » : entre critique et création

Études rassemblées par Joëlle PRUNGNAUD

I.S.B.N. 978-2-84467-119-6

Plus de détails


15,50 € TTC

Centré sur la relation entre art et écriture, le présent recueil issu d’une Journée d’Études s’intéresse aux modalités de passage entre critique et création : dans quelles conditions et à partir de quand le commentaire sur l’œuvre d’art devient-il véritablement créateur ? Comment atteindre cet au-delà de la visée critique pour faire œuvre littéraire ? Et pour quel bénéfice ?

L’expression art-literature, utilisée par Oscar Wilde en 1889, a été retenue pour constituer le point de départ de la réflexion, parce que son occurrence est symptomatique d’un changement notoire et parce qu’elle est riche de potentialités novatrices. Diversement rendue par la traduction : « écrits littéraires sur l’art » ou « littérature artiste », la « littérature d’art » se développe et s’affirme à partir de la seconde moitié du XIXe siècle et entend s’affranchir d’une conception trop étroite de la critique d’art. Elle est nourrie par les peintres eux-mêmes, qui ont recours à l’écriture pour se réapproprier le discours sur leurs propres œuvres et résister à l’emprise des critiques professionnels. Elle est pratiquée par les écrivains comme une réponse au travail des peintres dans un processus d’échange et de rencontre, ou dans un rapport de tension vers l’image.

Qu’ils explorent les écrits d’artistes ou diverses formes de textes sur l’art, les articles réunis dans cet ouvrage tentent de saisir cet entre-deux de l’esthétique et de la littérature, de la critique et de la création, pour en dégager les finalités : recherche poétique d’une correspondance entre les images et les mots, pratique de la description créatrice, expression d’une création personnelle encore en devenir, expérience des limites du langage... Une intention franchement polémique peut aussi gouverner l’écriture quand l’œuvre ou le contexte s’y prêtent. Si le recueil fait la part belle à la peinture, il se tourne aussi vers d’autres arts en interrogeant tour à tour la littérature d’art mélomane et le discours sur l’architecture. Porté par un esprit d’ouverture comparatiste, il se situe au croisement de plusieurs disciplines et conjugue divers domaines linguistiques et culturels, du XIXe siècle à nos jours.

Panier  

(vide)

Nouveautés

Aucun nouveau produit à l'heure actuelle